Qui ne roule pas n'est pas stéphanois !!!

Saint-Etienne a connu ses heures de gloire dans l'histoire de l'industrie du vélo.

Jean-Paul a connu ces années où les forges orchestraient l'ambiance de la ville au pied des crassiers.

Pour aller respirer l'air frais, il arpente depuis quelques décennies les petites routes en "montant au Pilat" sur son vélo Manufrance.

Jean-Paul a remarqué que ces derniers temps, les montées sont beaucoup plus raides, les pourcentages ayant fortement augmentés...

 

Il fallait donc donc trouver une solution pour continuer à gravir, encore et toujours, ces routes que nous aimons tant, partant des ruelles de la ville et rejoignant les crêts en direction de la Jasserie, le long des cours d'eau claire, des sapins portant solidement leurs babets, sous le regard de la Madone du Bessat ou de Rochetaillée.

 

Ne jamais rien lâcher et perpétuer les préceptes de Paul de Vivie, en trouvant grâce au vélo les plaisirs qu'aucun lyonnais de souche ne saura apprécier, trop badabeu qu'il est.

 

Nul besoin de courir loin pour trouver la solution, un pédalier Stronglight compact et son plateau de 34 permettra de raboter ces satanées pentes, et Jean-Paul pourra admirer Geoffroy Guichard et la Grand'rue lors de la pause au Guizay, pendant laquelle une ganache lui redonnera des forces afin de continuer jusqu'aux Grands Bois.

 

La câblerie de son vélo a bien vécu, et afin de continuer à utiliser son dérailleur pour traverser le Pilat comme le faisait la Galoche du Soleil à Maclas, un changement était nécessaire.

Les Clermontois ayant désormais rejoint notre cercle régional depuis que la frontière des Monts du Forez est tombée pour le plaisir des parisiens, il est possible d'utiliser les câbles fabriqués localement par Transfil.

Ses freins freinent à nouveau de manière puissante, heureusement, car, Velocio le sait bien, on est jamais à l'abri d'un coup d'Tram.

 

Merci Jean-paul, et en route pour de nouvelles aventures.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0